Les fleurs et la monarchie

Les rois et reines qui ont façonné l’Europe du Moyen-Âge ont souvent trouvé des manières originales de marquer leur suprématie. L’une de ces méthodes, était de donner à leurs emblèmes une importance majeure. Et chose intéressante, de nombreux monarques ont introduit à leurs emblèmes des fleurs pour y apporter les propriétés bien connues de ces fleurs populaires.

La France et la Fleur-de-Lys

En France, la fleur de lys devient le symbole de la monarchie à partir du XIIe siècle. On estime que la fleur était d’abord un symbole religieux avant de devenir l’emblème monarchique des rois français chrétiens. Il est intéressant de noter que cette symbolique n’est pas restée uniquement en France, mais dans plusieurs monarchies et dont certains rois avaient des ancêtres français.

La Rose et l’Angleterre

Cemetery_pink_rose_trellis_at_Theydon_Bois,_Essex,_England_02La rose devient l’emblème de la famille royale anglaise dès l’époque de la guerre civile. Deux familles s’affrontent : la maison royale de Lancaster et la maison royale de York. Les premiers sont représentés par la rose rouge, et les seconds par la rose blanche. Après la guerre, la rose reste le symbole de la monarchie anglaise.

Le trèfle et l’Irlande

En Irlande, il y a une très forte tradition religieuse autour de Saint Patrick. Cet homme religieux est très respecté dans le pays. Mais il est également celui qui a rendu le trèfle particulièrement célèbre dans le pays. D’après les récits, il se servait du trèfle à trois feuilles pour expliquer le concept chrétien de la Trinité.

Fleur de grenadier et l’Espagne

En Espagne, on retrouve la fleur de lys sur les armoiries de la famille royale en raison du fait qu’ils descendent de la lignée des Bourbons (monarchie française). Mais, il y a une autre fleur sur les armoiries espagnoles : la fleur de grenadier. Il s’agit de l’emblème de la ville de Grenade en Espagne, où ces arbres sont largement cultivés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *